L'affaire Wéber       Chronique d'un procès d'assises

Couverture

16 euros
240 pages - 145x220 mm
couv. brochée cousue. Illustrations noir & blanc.
isbn : 2-914554-61-3

commander

François Moulin

Journaliste à L'Est Républicain, François Moulin a suivi la plupart des grands procès d'assises lorrains dont celui de Simone Wéber. Il a publié de nombreux autres livres sur l'histoire et les coutumes régionales.

De fin janvier à fin février 1991, pendant trente-et-un jours se déroula à Nancy un procès devant la cour d'assises de Meurthe-et-Moselle qui devait marquer les annales judiciaires. Non par l'ampleur des crimes qui étaient soumis à l'examen de la juridiction - un empoisonnement et un meurtre suivi d'un découpage de cadavre - mais par l'étrangeté du personnage qui y tenait la vedette : Simone Wéber, dans le rôle de l'accusée principale.

De fin janvier à fin février 1991, pendant trente-et-un jours se déroula à Nancy un procès devant la cour d'assises de Meurthe-et-Moselle qui devait marquer les annales judiciaires. Non par l'ampleur des crimes qui étaient soumis à l'examen de la juridiction - un empoisonnement et un meurtre suivi d'un découpage de cadavre - mais par l'étrangeté du personnage qui y tenait la vedette : Simone Wéber, dans le rôle de l'accusée principale. Le public et tous les médias, comme lors de l'affaire Grégory, se sont passionnés pour cette "bonne dame de Nancy" qui rejeta tout en bloc, argumentant, contredisant ou justifiant chaque intervention avec force, arrogance ou humour... Au delà de l'intérêt que l'on peut porter à cette affaire et sur la psychologie des différents protagonistes, cette chronique restera un témoignage rare de la conduite d'un procès d'assises en France à la fin du XXe siècle.

François Moulin qui a suivi jour après jour le procès de Simone Wéber nous propose un document très intéressant sur le fontionnement d'un procès d'assises à la fin du XXe siècle.

2e photo